courirsimplement.fr

Vous êtes ici : Accueil Récits Trails 100km du Vendée Ultra Trail 2011 : Ambiances d’enfer dans un paradis…

100km du Vendée Ultra Trail 2011 : Ambiances d’enfer dans un paradis…

vut2011-180Une 100 bornes en Vendée est forcément plat. C’est même une classique…
C’est un trail ? Alors c’est un trail plat !
Eh non ! C’est d’abord la nuit qui nous enveloppe. Une nuit qui fume de brumes.  Une route, un virage, une sentier, une bosse. La première d’une très longue série. Des haies entre lesquelles, je file. Des cailloux, des branches qui se penchent. Un talus, des foulées en devers. Un pont, un sentier large qui repart en dénivelé. Une descente qui torture le routier dans le noir de la nuit puis des rochers qui se dorent au soleil en son lever.  
Débutent alors les instants 10 fois, 100 fois, 1000 fois déclinés dans cette journée.  Les coureurs se lient d’amitié. vut2011-218Les bénévoles, les spectateurs se fondent pour encourager. Des perspectives, des vues, des sentiers, des futaies rivalisent de variété pour nous émerveiller.

Le parcours tourne et retourne, monte et descend.   Je cours les longues allées bordées de sapins. Je m’étonne soudain de retrouver des pins. Ca sent la résine. Plus loin, le chemin large monte et se tord. Je me crois en montagne.  Ombre, lumière, soleil, tunnel de verdure, un stroboscope me fait oublier le temps qui file en solitude.
Arrive un carrefour, un pointage, des spectateurs en sourires, des brava. Moment de partage. Je replonge dans cette forêt de Mervent.  Des pas, des foulées, d’autres pas, d’autres fouléevut2011-141s, son relief je veux l’épouser.
Le vent nous caresse, le soleil nous chauffe, l’eau nous accompagne et torture le parcours.  J’y mets les pieds pour passer d’un pré à une nouvelle forêt. Flic, flac, je repars en surprises. Chaque lieu, chaque bosse, chaque ligne, chaque rencontre se lient pour créer une ambiance. Je finis riche de toutes ces ambiances. Des ambiances d’enfer.

Je finis heureux mais pas mort.  Avec l’équipe de l’arrivée, le temps s’est arrêté. Je leur parle de leur monde et de leur forêt. On est là à partager et s’écouter.
Je ne vous ai pas dit ?…. Chuuuut, j’ai trouvé le paradis.

 

(photos Organisation du Vendée Ultra Trail)

Paru dans le Magazine Ultrafondus n°82 de septembre 2011.

Pour aller plus loin...

Partenaire

Topo
Mon partenaire "chaussures" depuis 2018. J'en suis l'ambassadeur.

100km de Millau

millau

Esprit & Course

esprit2

Simplicité...

simplicite

Badwater

badwater2

La foulée décisive

fouleeDecisive

Histoires d'Ultra...

histoire2

Coups de coeur...

coeur

Récits, à lire aussi...

Petite histoire de l’Ultra ou l’éternel recommencement…

L’Histoire de l’Ultra, celle avec un grand « H », voilà la perspective effrayante qui se profile au bas de la page blanche virtuelle, électronique mais blanche qui me fait face. Pourquoi ai-je dit oui quand la rédaction d’Ultrafondus m’a proposé le sujet ? Pour me plonger dans les livres, des archives, le Web, pour chercher avec fièvre et terreur de l’inexactitude les récits des courses des années 1900 ? Pour vous assommer de chiffres, de kilomètres, de titres et autres championnats, vous assommer à vous en donner la migraine et les jambes raides ?
Non, j’abandonne… Je ne suis ni historien ni journaliste. Ce sont de vrais métiers dont je ne maîtrise aucun des contours du profil. Lire la suite...

100km du Vendée Ultra Trail 2011 : Ambiances d’enfer dans un paradis…

Une 100 bornes en Vendée est forcément plat. C’est même une classique…
C’est un trail ? Alors c’est un trail plat !
Eh non ! C’est d’abord la nuit qui nous enveloppe. Une nuit qui fume de brumes.  Une route, un virage, une sentier, une bosse. La première d’une très longue série. Des haies entre lesquelles, je file. Des cailloux, des branches qui se penchent. Un talus, des foulées en devers. Un pont, un sentier large qui repart en dénivelé. Une descente qui torture le routier dans le noir de la nuit puis des rochers qui se dorent au soleil en son lever.  
Débutent alors les instants 10 fois, 100 fois, 1000 fois déclinés dans cette journée.  Les coureurs se lient d’amitié. Lire la suite...

Cannonball 2007, Rock'n Roll is not dead !

Le récit joyeux d'une folle épopée nocturne de 125km entre le Verdon et le Cap Ferret, la côte girondine sur toute sa longueur du nord au sud. Avec l'odeur des pins et le vent de l'ocean, un régal...
A
vant de vous laisser courir au milieu de ces mots nocturnes, j'ai aussi une grosse pensée pour mon copain d'enfance Denis, océanographe, tragiquement disparu en juin dernier lors d'une campagne de mesures dans des baïnes landaises et pour mon ami Michel, planétologue, coureur de comètes et diseur de cieux parti il y a deux ans mais qui s'obstine encore à prendre mes foulées. Le périple qui suit m'a souvent ramené près d'eux.

Lire la suite...

Actualités

2018, Ambassadeur Topo Athletic

100kmPia2017 toumazouJe suis depuis mars 2018 ambassadeur de la marque Topo Athletic qui fabrique d'excellentes chaussures de running à "drop réduit", 0 à 6mm.
J'avais testé la Fly Lite avec succès et surtout beaucoup de plaisir lors des 100km de Pia en novembre.
J'ai donc récemment reçu une première dotation avec  la version 2 de cette chaussure Fly Lite que j'aime beaucoup avec son drop de 3mm. Je ne manquerai pas de la tester intensivment très bientôt et de vous faire un retour d'expérience comme on dit dans le spatial.

Lire la suite...

Les 100km de Pia pour mes 50 ans

100km Pia 2017Comment célébrer "dignement" un anniversaire des 50 ans qui vous travaille?
En courant un 100km, ceux du Spiridon Catalan en l'occurrence. Simple, non?
C'est donc ce que j'ai fait le samedi 4 novembre 2017. Au programme de ce jour, une température agréable, des organisateurs au petit soin, des copains retrouvés et croisés 20 fois sur cet aller-retour à courir 10 fois.

Lire la suite...

It's been so long...

ToumazouEntorse smallVoilà bien logntemps que le site n'a pas été mis à jour. La faute à la vie en général et des priorités mises sur bien d'autres choses du quotidien.
Depuis que je travaille à Bruxelles, j'ai evidemment moins de place pour la course : peu d'espace pour courir, peu de temps, plus de fatigue et donc moins d'envie. Moins de disponibilité aussi pour écrire et mettre à jour le site. Une famille en expatriation demande pas mal de disponibilité et d'énergie.

J'ai bein fait quelques courses mais sans possibilité de performances. Et quand c'était l'objectif, il n'était pas atteint. J'ai aussi fait de bonnes conneries, comme ce trail de 76km peu technique où je me suis tordu la cheville au départ mais que j'ai couru néanmoins durant 7 heures ce qui m'a valu le résultat de la photo.

Lire la suite...

Instantanés...

courirSimplement-Juin2014b-Xsmall

Version "vidéos"

dailymotion

youtube

Qui suis-je ?

Vincent Toumazou

à Méditer

guillemet-openLa terre, c'est le Paradis, le seul que nous ne connaîtrons jamais. Nous le comprendrons le jour où nos yeux s'ouvriront. Inutile d'en faire un Paradis, c'est le Paradis. Nous n'avons qu'à nous rendre dignes de l'habiter. L'homme nanti d'un fusil, l'homme qui a le meurtre dans le coeur est incapable de reconnaître le Paradis même si on le lui montre."
Henry Miller, Le cauchemar climatisé

Lexique

courir : v. i., se déplacer en agitant les jambes ou les pattes comme pour marcher mais à vitesse plus élevée.

simplement : adv., de façon simple, facile à comprendre.

plaisir : n. m., sensation, émotion, agréable de satisfaction.

envie : n. f., besoin qu'on a le désir de satisfaire.

bien-être : n. m., sentiment de bonheur, d'aisance spirituelle.