courirsimplement.fr

  • 100km de Belvès, le château de mon père

    cpybernardmalhache bernardfaureIl y a quelques semaines, lors d'échanges avec la rédaction d'Ultrafondus, j'ai proposé de faire un récit à ma sauce des 100 kilomètres de Belvès. Un truc simple, rien de plus, avec de vieilles histoires que j'ai mille fois entendues, parfois vécues ou tellement entendues que je crois les avoir vécues. Et puis, pour donner de la consistance, j'avais dans l'idée de contacter l'ami belvèsois Bernard Malhache pour collecter informations, vieux documents. Fin mars, le contact était noué.

  • Film "Free to Run" - Plein de bonnes raisons de le voir

    Le film "Free to Run" de Pierre Morath est sorti en 2016. J'ai été très ému au long de ce film. Sans doute car il s'agit de mon enfance, sans doute aussi car cette épopée s'incscrit dans un courant libertaire post-68. En tous cas, je sais vous donner plein de bonnes raisons de courir voir ce film.
    Il retrace l'histoire de l'essor de la course à pied hors stade à la fin des années 60 et dans les années 70. Traitant de la place des femmes, de la belle histoire de Spiridon, de la multiplaction des marathons, le film offre aussi l'occasion de revoir des images d'époque mais également de redécouvrir les foulées fabuleuses de coureurs de légende, tels Frank Shorter ou Steve Prefontaine.

  • Histoire d'un autre siècle

    cpybernardmalhache audaxAutant que je m'en souvienne, c'était un samedi soir un peu frais du mois de mars 1972. A 21 heures je me trouvais sur la ligne départ du premier 100 km marche à Bordeaux (brevet AUDAX). Des copains m'avaient parlé de cette épreuve. Ils devaient se trouver à mes côtés pour partager « cette belle aventure ». Mais entre les paroles et les actes il y a parfois l'océan à traverser! Et je me retrouvais orphelin et seul...

  • La plus belle...

    Parcours 100km MillauTout ce que j'aime dans et autour de la course se catalyse chaque année, le dernier samedi de septembre, "jour de Millau". Les années où je n'y suis pas, j'y pense depuis l'heure du départ durant 24 heures délai maximum autorisé, m'imaginant les coureurs dans ces lieux que j'aime. Je vois alors le serpentin multicolore de chaque côté du Tarn sur la première boucle. Je ressens un petit pincement au moment où j'aurais pu aborder la deuxième boucle. Aller me retrouver face à moi-même dans Tiergues, sur les lieux même où j'ai constaté en 2003 ma faiblesse. Et puis cette joie à l'arrivée, ce sentiment de plénitude, de fierté aussi. Cette certitude que je suis bien vivant par delà ce parcours si difficile.

    Et tous ces bénévoles. Leur dévouement, leurs sourires. Et parfois ces spectateurs qui scrutent votre passage sur le parcours, cherchent votre prénom sur la liste des partants et vous encouragent avec chaleur à vous en nouer la gorge.

    J'aime cette course, plus que toute autre. J'en ai pourtant couru des centaines, à pied, en triathlon. Mais les choses les plus intenses, les plus belles, les plus dures aussi, elles sont là-bas, ou plutôt là-haut, quelque part entre Millau, le Rozier et Sainte-Afrique. Je vais y revenir, c'est sûr. Ceux qui ont lancé cette épreuve, ceux qui la portent aujourd'hui ne se doutent peut-être pas de l'engouement qu'elle suscite, de ce bonheur qu'elle procure. Alors, je n'aurai sûrement jamais l'occasion de le leur dire, à tous ces organisateurs, ces bénévoles, aux Cottereau, Vidal et Brefuel, merci, merci et merci. Voilà, c'est bête, ils ne le liront sûrement pas, mais merci pour tout.

  • Millau, présentation & parcours

    Parcours 100km Millau

    Les 100km de Millau, quel beau sujet de dissertation !... Son parcours ? Un paradis ou un enfer, c’est selon. Onze participations m’ont offert une palette contrastée des différents endroits. Mais oui, je connais bien ce parcours découvert en 1981 en suivant mon père à vélo. Cinq ans plus tard, j’ai à peine dix-huit ans et c’est ma première participation, douze heures de souvenirs fabuleux.
    C’est peu de dire que j’aime cette course. Je l'aime terriblement, avec passion, émotion et respect. Respect pour tout, autant pour les gens qui font de cette course une fête que pour les paysages. Ces 100km ne sont pas une course, c'est MILLAU. Ça ne se raconte pas, ça se vit de ton son être, de ton son corps, de toute sa tête, de tout son cœur. Un monument, la doyenne des courses de ce format en France.

  • Petite histoire de l’Ultra ou l’éternel recommencement…

    couvspiridonL’Histoire de l’Ultra, celle avec un grand « H », voilà la perspective effrayante qui se profile au bas de la page blanche virtuelle, électronique mais blanche qui me fait face. Pourquoi ai-je dit oui quand la rédaction d’Ultrafondus m’a proposé le sujet ? Pour me plonger dans les livres, des archives, le Web, pour chercher avec fièvre et terreur de l’inexactitude les récits des courses des années 1900 ? Pour vous assommer de chiffres, de kilomètres, de titres et autres championnats, vous assommer à vous en donner la migraine et les jambes raides ?
    Non, j’abandonne… Je ne suis ni historien ni journaliste. Ce sont de vrais métiers dont je ne maîtrise aucun des contours du profil.

Partenaire

Topo
Mon partenaire "chaussures" depuis 2018. J'en suis l'ambassadeur.

100km de Millau

millau

Esprit & Course

esprit2

Simplicité...

simplicite

Badwater

badwater2

Courir ensemble

fouleeDecisive

Histoires d'Ultra...

histoire2

Coups de coeur...

coeur

Mots Clefs

Actualités

2018, Ambassadeur Topo Athletic

100kmPia2017 toumazouJe suis depuis mars 2018 ambassadeur de la marque Topo Athletic qui fabrique d'excellentes chaussures de running à "drop réduit", 0 à 6mm.
J'avais testé la Fly Lite avec succès et surtout beaucoup de plaisir lors des 100km de Pia en novembre.
J'ai donc récemment reçu une première dotation avec  la version 2 de cette chaussure Fly Lite que j'aime beaucoup avec son drop de 3mm. Je ne manquerai pas de la tester intensivment très bientôt et de vous faire un retour d'expérience comme on dit dans le spatial.

Lire la suite...

It's been so long...

ToumazouEntorse smallVoilà bien logntemps que le site n'a pas été mis à jour. La faute à la vie en général et des priorités mises sur bien d'autres choses du quotidien.
Depuis que je travaille à Bruxelles, j'ai evidemment moins de place pour la course : peu d'espace pour courir, peu de temps, plus de fatigue et donc moins d'envie. Moins de disponibilité aussi pour écrire et mettre à jour le site. Une famille en expatriation demande pas mal de disponibilité et d'énergie.

J'ai bein fait quelques courses mais sans possibilité de performances. Et quand c'était l'objectif, il n'était pas atteint. J'ai aussi fait de bonnes conneries, comme ce trail de 76km peu technique où je me suis tordu la cheville au départ mais que j'ai couru néanmoins durant 7 heures ce qui m'a valu le résultat de la photo.

Lire la suite...

Les 100km de Pia pour mes 50 ans

100km Pia 2017Comment célébrer "dignement" un anniversaire des 50 ans qui vous travaille?
En courant un 100km, ceux du Spiridon Catalan en l'occurrence. Simple, non?
C'est donc ce que j'ai fait le samedi 4 novembre 2017. Au programme de ce jour, une température agréable, des organisateurs au petit soin, des copains retrouvés et croisés 20 fois sur cet aller-retour à courir 10 fois.

Lire la suite...

Instantanés...

courirSimplement Mai2014 Xsmall

Version "vidéos"

dailymotion

youtube

Qui suis-je ?

Vincent Toumazou

à Méditer

guillemet-openLa terre, c'est le Paradis, le seul que nous ne connaîtrons jamais. Nous le comprendrons le jour où nos yeux s'ouvriront. Inutile d'en faire un Paradis, c'est le Paradis. Nous n'avons qu'à nous rendre dignes de l'habiter. L'homme nanti d'un fusil, l'homme qui a le meurtre dans le coeur est incapable de reconnaître le Paradis même si on le lui montre."
Henry Miller, Le cauchemar climatisé

Lexique

courir : v. i., se déplacer en agitant les jambes ou les pattes comme pour marcher mais à vitesse plus élevée.

simplement : adv., de façon simple, facile à comprendre.

plaisir : n. m., sensation, émotion, agréable de satisfaction.

envie : n. f., besoin qu'on a le désir de satisfaire.

bien-être : n. m., sentiment de bonheur, d'aisance spirituelle.