courirsimplement.fr

Vous êtes ici : Accueil Courir... Philosophie Courir pendant le confinement, oui mais...

Courir pendant le confinement, oui mais...

badwater2010 012Courir, marcher, se reconnecter revêtent une dimension salvatrice ces jours-ci. La période de confinement que nous traversons impose un cadre tout à fait inédit pour la grande majorité des pratiquants de la course à pied et ce quel soit leur niveau, leur engagement, leur passé sportif. Dans le strict respect des règles qui encadrent les sorties, le format imposé -1 heure à proximité du domicile- ne limite pour autant pas les bienfaits à tirer de cet espace de liberté.
Quelques trucs hérités de 45 ans de pratique de la course et surtout de l’expérience de courses d’ultramarathon notamment de 24 heures en circuit, des choses dérivées d’approches de visualisation et de méditation peuvent vous permettre d’optimiser cette heure de course à condition toutefois de clarifier quelques points.

Pour celles et ceux qui seraient pressés (d’aller courir), voir ci-dessous les points à retenir. J’invite les autres à lire plus les détails de ces points dans le texte qui suit.

  1. Respectez strictement les règles du confinement, prenez soin de vous et surtout des autres.
  2. Avant de partir, préparez-vous des images ressources.
  3. Choisissez si possible un endroit propice.
  4. Oubliez vos plans établis avant le confinement et vos projets de courses à court et moyen termes.
  5. Pratiquez une course facile, en total équilibre respiratoire. Marchez aussi souvent que nécessaire.
  6. Visualisez vos images ressources, pratiquez des choses alternatives.
  7. En courant, remplissez votre album de nouvelles images ressources.
  8. En rentrant, faites une peu de relaxation et revivez les bons moments de cette sortie.
  9. Après cette sortie et avant la prochaine, visualisez les images que vous aurez acquises.

Point 1 - « Respectez strictement les règles du confinement, prenez soin de vous et surtout des autres »

C’est une évidence, en ces temps de crise sanitaire majeure et de confinement, les règles s’imposent à tous, coureurs compris, et plus encore lorsqu’il s’agit d’activité non essentielle pour son confort personnel. Donc, avant de sortir courir, n’oubliez pas votre attestation remplie, votre pièce d’identité. Courez dans le périmètre autorisé et 60 minutes maximum après être parti, soyez de retour au paddock ! Evitez les contacts avec des tierces personnes, pour vous mais surtout pour celles et ceux avec qui vous vivez et que vous pourriez contaminer. Ce premier point n’était qu’un rappel de bon sens, civique à minima.

Point 2 - « Avant de partir, préparez-vous des images ressources »

Courir dans un petit périmètre n’est pas chose facile. Surtout si vous débutez ou que à contrario, vous êtes un coureur confirmé mais habitué aux grands espaces pour cela. L’idée est donc de vous préparer quelques images (3 ou 4) ressources avant d’aller courir. Ces images ressources peuvent être des moments entre amis, une parenthèse d’intimité avec votre amour, des instants de courses avec des compagnons, de beaux endroits de vacances, des coins incroyables que vous avez courus, des visages de vos proches, des odeurs familières, bref toutes ces choses qui ont pu à un moment donné vous procurer joie et bien être. Avant de partir courir, vous ancrerez ces images simplement : installez vous confortablement assis ou couché, adoptez une respiration lente et profonde puis pour chaque image ressource, visualisez-la le temps de 2-3 respirations et ce faisant, ressentez le bonheur qu’elle vous procure.
canbal 101J’ai souvent utilisé ces techniques notamment lors des courses de 24 heures qui se déroulent sur de petites boucles d’environ 1 km. Passées les 6 premières heures de course qui permettent de rentrer dans une bulle, la visualisation d’images permet ensuite de maintenir une certaine douceur dans les efforts tout en assurant une impression de bien-être. C’est du vécu et ça marche !

Point 3 - « Choisissez si possible un endroit propice »

Le choix de parcours se trouve compliqué par la contrainte du périmètre à moins d’un kilomètre du domicile. Néanmoins, privilégiez autant que possible un endroit aussi calme que possible. Pour votre sécurité (voir Point 1), veillez à ne pas croiser de personnes de trop près. Une simple boucle de quelques centaines de mètre suffira. Si vous craignez la lassitude, n’oubliez pas que les images ressources vous permettront de vous adapter à cette contrainte (voir Point 6).

Point 4 - « Oubliez vos plans établis avant le confinement et vos projets de courses à court et moyen termes »

Soyons clairs, la période n’est pas à l’élaboration de grandes stratégies, de grands plans pour les activités de course(s). L’objectif de tous est de passer cette période pénible et anxiogène. Il ne s’agit donc pas de rajouter des contraintes, de la pression, de grands objectifs. Ne rêvons pas, le risque est grand que les courses de masse ne reprennent qu’après l’été si ce n’est pas plus tard encore. Donc c’est le moment de pratiquer une course douce (voir le point suivant).

Point 5 - « Pratiquez une course facile, en total équilibre respiratoire. Marchez aussi souvent que nécessaire »

Cette pratique est à privilégier pour vous offrir une bulle de liberté et de bien être à chaque occasion. Aussi, je suggère de pratiquer quasi exclusivement une course facile, aussi lente que nécessaire pour rester en aisance respiratoire. Si besoin, marchez régulièrement. Cette course doit rester douce et à aucun moment vous donner une sensation d’inconfort. Oubliez d’urgence ce sacro-saint « no pain, no gain ». Vous n’êtes pas là pour préparer les JO 2020 (si c’est le cas, j’ai une mauvaise nouvelle, ils sont repoussés).
Si vous avez un cardio, vous pouvez appliquer la formule de Philip Maffetone que je conseille vivement : ne dépassez pas le rythme cardiaque fixé par la formule ‘180-votre âge’. Si vous débutez, retirez même encore 10 pulsations. Plus encore pour les débutants, ne cherchez pas à faire « du cardio », c’est à dire des intervalles. Restez sur cette course facile et fluide. Ce n’est en plus pas le moment de vous blesser en sollicitant trop fort et trop tôt votre corps. Les cabinets médicaux ont d’autres cas à traiter que des sportifs impatients.

Point 6 - « Visualisez vos images ressources, pratiquez des choses alternatives »

Durant cette pause de course, essayez autant que possible de ne pas penser à la situation actuelle et aux problèmes que cela provoque pour vous. A plusieurs reprises durant cette course, notamment si votre esprit se lasse ou revient vers des pensées négatives, visualisez une par une les images ressources que vous avez préparées. Adoptez alors un rythme très confortable, concentrez vous sur votre respiration. Dès que vous sentez l’air rentrer puis sortir tranquillement de vos poumons, passez vos images en revue et ressentez le bien être que ces instants vous avez procuré.

cpymicheltoumazou belves81Vous pouvez aussi si votre parcours vous semble monotone vous concentrer sur votre style. Essayez de faire le moins de bruit au sol, essayez de léviter, d’être léger, léger. Si vous êtes un coureur régulier, pratiquez la respiration nasale. Bref, faites vous du bien, c’est important.

Point 7 - « En courant, remplissez votre album de nouvelles images ressources »

En différents instants au cours desquels votre course vous apporte ce sentiment de bien-être, respirez tranquillement et enregistrez cette sensation dans votre album des images ressources. Ce bien être est en vous, vous pourrez y faire appel plus tard.

Point 8 - « En rentrant, faites une peu de relaxation et revivez les bons moments de cette sortie »

A votre retour, accordez-vous encore une poignée de minutes précieuses. Isolez vous une dernière fois, fermez vos yeux, respirez profondément et ressentez comme vous vous sentez bien. Remerciez votre corps de vous autoriser ces parenthèses, de servir de véhicule pour faire voyager votre esprit loin de ce quotidien pour un temps pesant.

Point 9 - « Après cette sortie et avant la prochaine, visualisez les images que vous aurez acquises »

De retour dans votre quotidien, vous serez à présent reposé et disponible pour vos enfants, parents, collègues. Dans les moments de stress, de moral vacillant, repensez à votre sortie, visualisez en les moments agréables et soyez sûr que vous pourrez les retrouver dès la prochaine fois. Ils sont là, à vos pieds, devant votre porte. Ils vont attendent et c’est infiniment réconfortant.

Et puis bientôt, vous pourrez de nouveau vous laisser aller à courir, la tête au vent, les yeux fixés sur un vrai horizon, enfin de nouveau lointain. Nous aurons alors plaisir à partager quelques foulées, à nous saluer, à partager ces plaisirs de la course.

Partenaire

Topo
Mon partenaire "chaussures" depuis 2018. J'en suis l'ambassadeur.

100km de Millau

millau

Esprit & Course

esprit2

Simplicité...

simplicite

Badwater

badwater2

La foulée décisive

fouleeDecisive

Histoires d'Ultra...

histoire2

Coups de coeur...

coeur

Courir, à lire aussi...

Clef n°2 : Lancez-vous !

Vous ne connaissez rien à la course ? Vous n'avez plus couru depuis des années ? Vous pensez ne plus savoir courir ? Une seule solution lancez-vous !
Si vous avez dépassé la quarantaine et fait peu de sport ces dernières années, demandez le feu vert à votre médecin tout de même. Pour tous, trouvez le moment propice, un endroit plat de préférence qui vous semble agréable et allez-y !
Lire la suite...

Libérez-vous !

Après avoir appris à courir équilibré, tâchons maintenant de nous libérer de cadres conscients ou inconscients susceptibles d’entraver la sensation de bien-être et le plaisir que notre pratique de l’ultra devrait nous apporter.
Pour nombre d’entre nous, la pratique sportive en général et de l’ultra en particulier est un moyen d’épanouissement. Mais c’est aussi une manière de se confronter à l’image que l’on a de soi (celui que l’on pense être et celui que l’on voudrait être), de déterminer l’image de soi dans le regard de l’autre (celui que l’on paraît être), et de se comparer aux standards sportifs communs (tables de records, plans d’entraînement). Lire la suite...

Magnifly de Topo Athletic, vite et loin !

Magnifly de Topo Athletic, drop nul, plaisir total...
Topo Athletic est une marque dédiée au running dont je vous propose de découvrir la Magnifly 2 après avoir testé le Fly Lite.

Je cours avec depuis environ 5 mois et j’ai donc pu exploré ses caractéristiques sur tous types de séances tant en distances qu’en allures. Alors voici la description de cette chaussure sur le site Topo Athlétic...

Lire la suite...

Actualités

2018, Ambassadeur Topo Athletic

100kmPia2017 toumazouJe suis depuis mars 2018 ambassadeur de la marque Topo Athletic qui fabrique d'excellentes chaussures de running à "drop réduit", 0 à 6mm.
J'avais testé la Fly Lite avec succès et surtout beaucoup de plaisir lors des 100km de Pia en novembre.
J'ai donc récemment reçu une première dotation avec  la version 2 de cette chaussure Fly Lite que j'aime beaucoup avec son drop de 3mm. Je ne manquerai pas de la tester intensivment très bientôt et de vous faire un retour d'expérience comme on dit dans le spatial.

Lire la suite...

Les 100km de Pia pour mes 50 ans

100km Pia 2017Comment célébrer "dignement" un anniversaire des 50 ans qui vous travaille?
En courant un 100km, ceux du Spiridon Catalan en l'occurrence. Simple, non?
C'est donc ce que j'ai fait le samedi 4 novembre 2017. Au programme de ce jour, une température agréable, des organisateurs au petit soin, des copains retrouvés et croisés 20 fois sur cet aller-retour à courir 10 fois.

Lire la suite...

It's been so long...

ToumazouEntorse smallVoilà bien logntemps que le site n'a pas été mis à jour. La faute à la vie en général et des priorités mises sur bien d'autres choses du quotidien.
Depuis que je travaille à Bruxelles, j'ai evidemment moins de place pour la course : peu d'espace pour courir, peu de temps, plus de fatigue et donc moins d'envie. Moins de disponibilité aussi pour écrire et mettre à jour le site. Une famille en expatriation demande pas mal de disponibilité et d'énergie.

J'ai bein fait quelques courses mais sans possibilité de performances. Et quand c'était l'objectif, il n'était pas atteint. J'ai aussi fait de bonnes conneries, comme ce trail de 76km peu technique où je me suis tordu la cheville au départ mais que j'ai couru néanmoins durant 7 heures ce qui m'a valu le résultat de la photo.

Lire la suite...

Instantanés...

courirSimplement-Juin2014b-Xsmall

Version "vidéos"

dailymotion

youtube

Qui suis-je ?

Vincent Toumazou

à Méditer

guillemet-openLa terre, c'est le Paradis, le seul que nous ne connaîtrons jamais. Nous le comprendrons le jour où nos yeux s'ouvriront. Inutile d'en faire un Paradis, c'est le Paradis. Nous n'avons qu'à nous rendre dignes de l'habiter. L'homme nanti d'un fusil, l'homme qui a le meurtre dans le coeur est incapable de reconnaître le Paradis même si on le lui montre."
Henry Miller, Le cauchemar climatisé

Lexique

courir : v. i., se déplacer en agitant les jambes ou les pattes comme pour marcher mais à vitesse plus élevée.

simplement : adv., de façon simple, facile à comprendre.

plaisir : n. m., sensation, émotion, agréable de satisfaction.

envie : n. f., besoin qu'on a le désir de satisfaire.

bien-être : n. m., sentiment de bonheur, d'aisance spirituelle.