courirsimplement.fr

Vous êtes ici : Accueil Courir... Alimentation & hydratation Alimentation & hydratation : faites simple !

Alimentation & hydratation : faites simple !

painManger et boire pendant un Ultra, un problème ? Pas du tout, je vous l'assure. Il suffit de faire simple. Simple et pratique. Voici dans les grandes lignes les recettes que j'applique avant, pendant et après les courses d'Ultra.

Au quotidien, je ne suis aucun régime particulier. Je mange de tout y compris de la viande, bidon-a-maindes produits laitiers... Je mange des choses que me font plaisir en privilégiant la variété et la nourriture de saison. Je bois également de tout en quantité suffisante mais raisonnable. Je veille à boire suffisamment entre les repas, à forcer lors de périodes d'entraînement chargé. Il m'arrive de boire de l'alcool : des bières et un peu de vin.
Voilà, rien de sorcier, c'est d'autant plus simple que Nathalie aime cuisiner et le fait super bien. J'attire votre attention sur le fait que le petit déjeuner est un gros repas pour moi.

Avant une course, je mange vraiment 100% plaisir. Je force un peu sur ce qui est riz, pâtes mais sans excès. Comme toute l'année, je ne néglige pas les fruits et les légumes et si c'est possible, je mange du poisson (saumon, flétan...). L'accent est mis aussi sur l'hydratation. J'évite les excitants et tout ce qui facilite les reflux gastriques (chocolat, oignons, échalotes,...) car avec le stress, ce phénomène est fréquent chez moi.

 

Le miel
Depuis la saison 2012, j'utilise un aliment magique, le miel. J'en laisse fondre une cueillère sous la langue lorsque je sens venir une hypoglycémie (sensation de froid, de frissons, impression de "flotter", de ne plus avori de force) ou que j'ai faim (sensation de ventre vide notamment). Peu de temps après avoir absorbé le miel, chose incroyable, les forces reviennent et la sensation de faim disparait.
Evidemment, si je n'ai rien mangé depuis un moment, je mange comme expliqué dans cet article...

En course, je fais simple et résolument "non synthétique" car je n'aime pas ça et je pense -mais cela n'engage que moi- qu'il s'agit surtout d'un énorme business (peut être n'ai-je simplement pas trouvé ce qui me convient...). Je varie entre le sucré et le salé tant pour le solide que le liquide. Je privilégie les choses simplesque j'aime : le pain est un pilier avec les fruits et les soupes par exemple. En général, j'ai une nature heureuse. Tout passe et je peux boire et manger ce qui me fait plaisir sans souci.

 

Pour vous simplifier les choses, voici grosso modo une shopping list des choses que je prévois, en fonction bien sûr du profil de course, des ravitaillements organisation prévus et selon que l'assistance est uatorisée ou pas :

  • Pain,
  • Gâteaux Tuc, mélanges salés,
  • Saucisson & jambon,
  • Fromage,
  • Riz, pâtes,
  • Soupes,
  • Fruits frais (bananes, pommes) et secs (figues, abricot, amandes, noix de cajou, noisettes...),
  • Compotes, gâteaux de riz/semoule,
  • Miel,
  • Pastilles de Vichy à la menthe,
  • Eau plate, eau gazeuse,
  • Coca (coupé avec de l'eau pour moitié), sirop de menthe ou autre saveur,
  • Bière pour changer de goût,
  • Tisanes, thé notamment de nuit.

Je mange régulièrement en petites quantités en prenant soin également de faire un apport plus consistant à mes heures habituelles de repas.

 

Le cas des produits "synthétiques"solide1
Par goût, je n'en consomme jamais ni sur de longues distances ni sur de courtes distances. Maintenant, pour un "top compétiteur" qui veut optimiser sa performance sur un format court de moins de 4 heures, ce type d'aimtentation peut avoir du sens. Mais je n'en suis pas convaincu...

Pour l'hydratation, je fais comme chaque jour que je cours. J'ai un ou deux bidons à main et je m'hydrate souvent en petites quantités.

 

Il s'agit de se faire confiance sur ce point et comme dans la gestion de l'effort, ce sont l'envie et le plaisir qui me guident. En toute simplicité...

Après la course, l'accent est mis sur la ré-hydratation. Je fais confiance à mon corps pour me guider dans les choix culinaires...

A retenir...

  • Ne vous inquiétez pas par avance pour votre alimentation. S'inquiéter nuit à l'assimilation des aliments et noue le ventre. Allez, take it easy!
  • Essayez de composer vos apports à partir de choses simples que vous aimez.
  • Buvez, buvez, buvez y compris à l'entraînement, y compris pour de courtes durées. C'est une (bonne) habitude à prendre.
  • Jouez la carte de la variété pour le liquide et le solide. Comme cela si un aliment ne vous fait plus envie, vous pourrez changer.
  • Mangez et buvez dès le départ. Mangez et buvez régulièrement. N'attendez pas d'avoir faim ou soif.
  • Privilégiez la marche lorsque vous vous ravitaillez. Ce n'est pas du temps perdu, loin s'en faut ! Intégrer ces moments dans votre plan/stratégie de course.
  • Mangez et buvez calmement en mâchant bien et en déglutissant doucement.
  • Sur ce point aussi, faites vous plaisir !

 

Pour aller plus loin...

  • Le sel de la vie dans la vallée de la mort, l'article de Philippe Poinot sur la stratégie alimentation/hydratation que j'ai utlisée sur la Badwater 2010. A lire absolument et à décliner selon votre inspiration.

Partenaire

Topo
Mon partenaire "chaussures" depuis 2018. J'en suis l'ambassadeur.

100km de Millau

millau

Esprit & Course

esprit2

Simplicité...

simplicite

Badwater

badwater2

La foulée décisive

fouleeDecisive

Histoires d'Ultra...

histoire2

Coups de coeur...

coeur

Courir, à lire aussi...

Le sel de la vie dans la vallée de la mort

Le suivi sanitaire d’une course d’ultramarathon extrême par sa distance et ses conditions caniculaires, ont été l’occasion de revisiter la prévention des coups de chaleur d’exercice et les conditions d’hydratation optimales dans le cadre de l’effort prolongé par grande chaleur.
Autour d’une base théorique et d’une surveillance fine du coureur pendant les 38h et les 217km de l’épreuve,  Il apparait que l’utilisation d’eau salée à 2g de NaCl par litre est plus performante que l’utilisation de pastilles de sel au niveau de l’absorption digestive de grandes quantités de liquide. Lire la suite...

Chaleur & Soleil

Le soleil tape fort ces jours-ci, la température est montée en flèche et pour autant vous avez envie de courir ?… Ce n’est pas un problème, bien au contraire !  Allez courir et profitez-en pour vous habituer encore un peu plus à ces conditions particulières et trouvant vos propres recettes pour courir confortable malgré ces conditions moins faciles. On vous propose en 8 minutes quelques recettes et astuces. A vous de les utiliser, les adapter, les améliorer…

Lire la suite...

Organiser sa sortie longue

Aujourd’hui vous avez au programme une "sortie longue". Bonne idée !  Mais quelles sont les précautions à prendre, quelles sont les règles à respecter, quelle doit être votre allure, devez vous courir en puisant dans vos réserves ou à contrario en suivant le plan alimentation de votre prochaine course ? Autant de questions auxquelles nous tentons en 5 minutes de vidéo de répondre. Lire la suite...

Actualités

2018, Ambassadeur Topo Athletic

100kmPia2017 toumazouJe suis depuis mars 2018 ambassadeur de la marque Topo Athletic qui fabrique d'excellentes chaussures de running à "drop réduit", 0 à 6mm.
J'avais testé la Fly Lite avec succès et surtout beaucoup de plaisir lors des 100km de Pia en novembre.
J'ai donc récemment reçu une première dotation avec  la version 2 de cette chaussure Fly Lite que j'aime beaucoup avec son drop de 3mm. Je ne manquerai pas de la tester intensivment très bientôt et de vous faire un retour d'expérience comme on dit dans le spatial.

Lire la suite...

Les 100km de Pia pour mes 50 ans

100km Pia 2017Comment célébrer "dignement" un anniversaire des 50 ans qui vous travaille?
En courant un 100km, ceux du Spiridon Catalan en l'occurrence. Simple, non?
C'est donc ce que j'ai fait le samedi 4 novembre 2017. Au programme de ce jour, une température agréable, des organisateurs au petit soin, des copains retrouvés et croisés 20 fois sur cet aller-retour à courir 10 fois.

Lire la suite...

It's been so long...

ToumazouEntorse smallVoilà bien logntemps que le site n'a pas été mis à jour. La faute à la vie en général et des priorités mises sur bien d'autres choses du quotidien.
Depuis que je travaille à Bruxelles, j'ai evidemment moins de place pour la course : peu d'espace pour courir, peu de temps, plus de fatigue et donc moins d'envie. Moins de disponibilité aussi pour écrire et mettre à jour le site. Une famille en expatriation demande pas mal de disponibilité et d'énergie.

J'ai bein fait quelques courses mais sans possibilité de performances. Et quand c'était l'objectif, il n'était pas atteint. J'ai aussi fait de bonnes conneries, comme ce trail de 76km peu technique où je me suis tordu la cheville au départ mais que j'ai couru néanmoins durant 7 heures ce qui m'a valu le résultat de la photo.

Lire la suite...

Instantanés...

courirSimplement-Juin2014b-Xsmall

Version "vidéos"

dailymotion

youtube

Qui suis-je ?

Vincent Toumazou

à Méditer

guillemet-openLa terre, c'est le Paradis, le seul que nous ne connaîtrons jamais. Nous le comprendrons le jour où nos yeux s'ouvriront. Inutile d'en faire un Paradis, c'est le Paradis. Nous n'avons qu'à nous rendre dignes de l'habiter. L'homme nanti d'un fusil, l'homme qui a le meurtre dans le coeur est incapable de reconnaître le Paradis même si on le lui montre."
Henry Miller, Le cauchemar climatisé

Lexique

courir : v. i., se déplacer en agitant les jambes ou les pattes comme pour marcher mais à vitesse plus élevée.

simplement : adv., de façon simple, facile à comprendre.

plaisir : n. m., sensation, émotion, agréable de satisfaction.

envie : n. f., besoin qu'on a le désir de satisfaire.

bien-être : n. m., sentiment de bonheur, d'aisance spirituelle.