courirsimplement.fr

Vous êtes ici : Accueil Courir... Chroniques Ultrafondus L’art éphémère de la course…

L’art éphémère de la course…

art-courseJ’ai bien tenté de plaquer quelques accords sur une guitare. Je n’ai même pas réussi le bling et le blang de Bobby Lapointe et la guitare m’a plaqué. Les pinceaux pourraient me tenter mais j’ai deux mains gauches, très gauches, et que des pouces. J’aurais pu coucher des mots, je les aurais choisis électroniques mais j’étais même prêt à les manuscrire.Mais voilà, à lire les Jean-Paul Dubois, Percival Everett, Henry Miller, je suis persuadé qu’ils connaissent la magie des mots, la danse des idées, alors je me contente de m’émouvoir de leur fluidité et de la justesse du propos. Combien de fois ne suis-je revenu sur un passage, le lisant et le relisant en le ponctuant d’un "c’est exactement ça…". Au fond je me nourris de tout cela, de ces musiques, de ces livres, de saveurs nouvelles, de plats familiers. Ce ne sont pas ces arts qui me touchent mais l’émotion de l’instant ; l’émotion de l’instant et son souvenir au fond de moi.

Comme je me nourris aussi de 1000 petits moments pas si anodins que cela pour qui apprend à les voir et mieux, à les regarder. Un repas en famille, un cinéma avec les enfants, un verre partagé avec un ami, un simple bonjour à un collègue, le sourire d’une inconnue comblent des jours ordinaires de petits extras. Et puis au fil du temps, j’ai fini par voir ces petits instants de magie, d’harmonie dans la course, au fil des foulées. La légèreté de la foulée, la ligne de crête d’un vallon dans la lumière de l’hiver, le vent qui voudrait me retenir le long des dunes, mes cuisses que chauffent dans le collant, l’eau que je bois avec délectation, le soleil qui se lève sur la ville sur la fin d’un footing matinal. Oublier la lutte du corps, ne plus voir que la beauté d’un paysage, le bruit rassurant de la respiration, la caresse de la sueur.  S’émerveiller de la sollicitude de son suiveur, se laisser aller à la profondeur d’une discussion avec un coureur inconnu.

J’ai alors peu à peu pensé ces courses comme des œuvres d’art. La recherche d’un esthétisme dans l’exécution du mouvement, d’une fluidité dans les rapports à l’autre, d’un équilibre dans l’effort. La course, la foulée ne sont plus qu’un moyen d’exprimer un art, celui de la beauté de la Vie. J’y exprime mon amour de la vie, de la terre, du vent, du soleil, de l’Humain. Je ne fais qu’exécuter des œuvres, mes œuvres. Je suis le seul à le savoir, j’en suis l’unique spectateur. Je me laisse aller à l’émotion d’instants éphémères de facilité, de beauté, de perfection dans le sentiment d’accomplissement.  L’art éphémère de la course, chaque fois renouvelé, réinventé...

La pensée fugace de des moments peuple désormais mon quotidien. Je sais alors que le bien être existe, je l’ai senti. N’est pas cela le bonheur ?

Partenaire

Topo
Mon partenaire "chaussures" depuis 2018. J'en suis l'ambassadeur.

100km de Millau

millau

Esprit & Course

esprit2

Simplicité...

simplicite

Badwater

badwater2

La foulée décisive

fouleeDecisive

Histoires d'Ultra...

histoire2

Coups de coeur...

coeur

Courir, à lire aussi...

Libérez-vous !

Après avoir appris à courir équilibré, tâchons maintenant de nous libérer de cadres conscients ou inconscients susceptibles d’entraver la sensation de bien-être et le plaisir que notre pratique de l’ultra devrait nous apporter.
Pour nombre d’entre nous, la pratique sportive en général et de l’ultra en particulier est un moyen d’épanouissement. Mais c’est aussi une manière de se confronter à l’image que l’on a de soi (celui que l’on pense être et celui que l’on voudrait être), de déterminer l’image de soi dans le regard de l’autre (celui que l’on paraît être), et de se comparer aux standards sportifs communs (tables de records, plans d’entraînement). Lire la suite...

Clef n°1 : Précisez votre objectif

Vous voulez courir et y prendre du plaisir ? Bonne idée, c’est une bonne raison ou mieux, une bonne motivation. Et vous avez déjà clairement identifié votre objectif.
Car sur ce point vous devez être clair. Pourquoi vous lancer dans la course ? Si vous êtes déjà coureur, pourquoi vouloir courir plus ou plus longtemps ? Lire la suite...

Clef n°4 : Soyez à votre écoute !

Vous avez été curieux, vous avez lu, écouté, discuté des idées sur la course, sur votre idée de la course et de ce que vous voulez faire ? C'est parfait. Vous avez donc une idée même vague de la ou des théories de la course, de l'entraiment, de la programmation.
Dites-vous maintenant que cette théorie est une simple base. C'est votre base de départ sur laquelle vous allez maintenant bâtir puis développer votre propre pratique de la course. Et là, votre meilleur entraineur, c'est vous ! Lire la suite...

Actualités

2018, Ambassadeur Topo Athletic

100kmPia2017 toumazouJe suis depuis mars 2018 ambassadeur de la marque Topo Athletic qui fabrique d'excellentes chaussures de running à "drop réduit", 0 à 6mm.
J'avais testé la Fly Lite avec succès et surtout beaucoup de plaisir lors des 100km de Pia en novembre.
J'ai donc récemment reçu une première dotation avec  la version 2 de cette chaussure Fly Lite que j'aime beaucoup avec son drop de 3mm. Je ne manquerai pas de la tester intensivment très bientôt et de vous faire un retour d'expérience comme on dit dans le spatial.

Lire la suite...

Les 100km de Pia pour mes 50 ans

100km Pia 2017Comment célébrer "dignement" un anniversaire des 50 ans qui vous travaille?
En courant un 100km, ceux du Spiridon Catalan en l'occurrence. Simple, non?
C'est donc ce que j'ai fait le samedi 4 novembre 2017. Au programme de ce jour, une température agréable, des organisateurs au petit soin, des copains retrouvés et croisés 20 fois sur cet aller-retour à courir 10 fois.

Lire la suite...

It's been so long...

ToumazouEntorse smallVoilà bien logntemps que le site n'a pas été mis à jour. La faute à la vie en général et des priorités mises sur bien d'autres choses du quotidien.
Depuis que je travaille à Bruxelles, j'ai evidemment moins de place pour la course : peu d'espace pour courir, peu de temps, plus de fatigue et donc moins d'envie. Moins de disponibilité aussi pour écrire et mettre à jour le site. Une famille en expatriation demande pas mal de disponibilité et d'énergie.

J'ai bein fait quelques courses mais sans possibilité de performances. Et quand c'était l'objectif, il n'était pas atteint. J'ai aussi fait de bonnes conneries, comme ce trail de 76km peu technique où je me suis tordu la cheville au départ mais que j'ai couru néanmoins durant 7 heures ce qui m'a valu le résultat de la photo.

Lire la suite...

Instantanés...

courirSimplement-Juin2014b-Xsmall

Version "vidéos"

dailymotion

youtube

Qui suis-je ?

Vincent Toumazou

à Méditer

guillemet-openLa terre, c'est le Paradis, le seul que nous ne connaîtrons jamais. Nous le comprendrons le jour où nos yeux s'ouvriront. Inutile d'en faire un Paradis, c'est le Paradis. Nous n'avons qu'à nous rendre dignes de l'habiter. L'homme nanti d'un fusil, l'homme qui a le meurtre dans le coeur est incapable de reconnaître le Paradis même si on le lui montre."
Henry Miller, Le cauchemar climatisé

Lexique

courir : v. i., se déplacer en agitant les jambes ou les pattes comme pour marcher mais à vitesse plus élevée.

simplement : adv., de façon simple, facile à comprendre.

plaisir : n. m., sensation, émotion, agréable de satisfaction.

envie : n. f., besoin qu'on a le désir de satisfaire.

bien-être : n. m., sentiment de bonheur, d'aisance spirituelle.